Trente producteurs d’Axéréal ont déjà profité du bonus GES

Axéréal a été la première coopérative française à fournir, au marché du biodiesel durable, un colza à bas niveau de gaz à effet de serre (GES). Elle a, ainsi, commercialisé des graines de la récolte 2019, via la solution OleoZE, et permis à trente de ses producteurs de bénéficier d’un bonus GES en plus du prix de base.

Collecte des organismes stockeurs

Grâce à la démarche volontaire et proactive de leur coopérative Axéréal, une trentaine d'agriculteurs a bénéficié, en juin dernier, du bonus GES (gaz à effet de serre), 20 €/t en moyenne sur leur récolte de colza 2019. A l'heure du déploiement de la solution OleoZE, c'est un exemple parlant. Il met en lumière le potentiel de la filière du "colza durable" destiné à la production de biodiesel à faible émissions de carbone. Une perspective qui n'échappe pas à Axéréal, premier collecteur de matières premières céréalières durables en France. Le choix de s'adosser à Saipol n'a donc rien de surprenant. Le groupe coopératif céréalier français et l’industriel poursuivent un objectif commun de valorisation des pratiques agricoles vertueuses.

Ce n'est qu'un début…

Axéréal affiche clairement son ambition de devenir "LA coopérative agricole durable". Au premier semestre 2020 , trente adhérents, pour un volume de l’ordre de 3 000 tonnes, avaient déjà bénéficié de l’engagement de l’OS dans la démarche. C'est un bon début, mais ce n'est qu'un début ! Et ce n'est pas Saipol qui freinera le collecteur. Vu ses objectifs affichés de production de biodiesel "bas carbone" (250 000 m3 par an dès 2023 pour le seul biocarburant Oleo100), la filiale du groupe Avril laisse à Axéréal les coudées franches pour contribuer à l'approvisionnement de la filière. 

« Nous sommes fiers de nos 30 premiers agriculteurs volontaires et éligibles chez Axéréal, qui ont pu avoir accès à ce marché d’avenir. Et nous ne sommes qu’au début de la démarche ! Nous avons constaté que de nombreux agriculteurs pourraient, en optimisant leurs pratiques, atteindre le niveau d’économie de gaz à effet de serre nécessaire pour accéder à cette filière. Nos équipes vont les accompagner en ce sens pour la récolte 2020. » explique Jérôme Bos, directeur des activités agricoles chez Axéréal. 

Miser sur la complémentarité

Et la possibilité pour les producteurs de contractualiser en direct sur OleoZE ne saurait distendre le lien entre l'industriel et les organismes collecteurs. Le partenariat Saipol-Axéréal en est la preuve. Mais il montre surtout la complémentarité des rôles de chacun : aux agriculteurs l'agronomie, au collecteur la charge administrative de la traçabilité, à l'industriel la responsabilité du débouché. Cette complémentarité est un atout évident pour que chaque maillon profite in fine de la valeur ajoutée liée à la durabilité.

Ainsi, pour Christophe Beaunoir, directeur général de Saipol :

« Axéréal a ouvert la voie du rôle que doivent prendre les organismes collecteurs pour accompagner et valoriser les pratiques agricoles durables. Et depuis, avec la récolte 2020, de nouveaux organismes ont intégré notre solution. »

Et le directeur des activités agricoles d'Axéréal d'abonder dans ce sens :

« L’appui de la coopérative aux producteurs s’est avéré précieux pour prétendre à l’accès à ce nouveau marché. Nous assurons notamment, via nos outils digitaux, la collecte de données, la traçabilité et la certification, nécessaires à l’obtention du du bonus. »

Ainsi devenu "organisme collecteur certifié en valeurs réelles de gaz à effet de serre", Axéréal affiche l'ambition de rester le premier collecteur de graines françaises pour la production de biodiesel à haute réduction de GES.

Autres actualités

  • Web-série En Route ! - épisode 2 : les débouchés du colza

    [Vidéo] Web-série En Route ! - Les débouchés du colza

  • Diminuer les GES, augmentez vos revenus

    Diminuez les GES, augmentez votre revenu

  • Guillaume De La Forest et Jean Philippe Penet, Saipol - groupe Avril

    Cours du colza : quelles perspectives en 2021 et au-delà ?