Depuis les années 90, l’agriculture française cultive du colza et du tournesol destinés au biodiesel. Produit et commercialisé par Saipol sous la marque Diester®, ce biodiesel Made in France a aussi permis d’augmenter la production de protéines végétales locales pour les élevages grâce aux tourteaux.

Les progrès engagés avec l’ensemble des acteurs de cette filière ont réduit la consommation d’énergie sur les exploitations agricoles et au sein des outils industriels, portant ainsi le potentiel de réduction de Gaz à Effet de Serre (GES) du biodiesel à plus de 60 % en comparaison du gazole auquel il se substitue.

Parallèlement, les travaux agronomiques des 20 dernières années ont mis en évidence le rôle de l’agriculture dans la lutte contre le changement climatique grâce au stockage du carbone dans les 30 à 40 premiers centimètres de sol.

En particulier, l’initiative « 4 pour 1000 », lancé par l’état français et notamment son Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, démontre que l’augmentation du stock de carbone dans les sols d’un ratio de 4 pour 1000 (soit 0,4 %) chaque année permettrait de stopper l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. Cette initiative préconise de suivre des pratiques culturales de conservation du type accroissement de la couverture des sols et enrichissement en matière organique.

Saipol s’inscrit dans cette initiative française en développant la solution OleoZE qui permet de tracer ces pratiques et de mesurer précisément les réductions d’émissions de GES jusqu’à l’exploitation.

Saipol souhaite ainsi promouvoir le changement et valoriser les pratiques agricoles plus vertueuses.

Pour en savoir + sur l'initiative "4 pour 1000" : https://www.4p1000.org/fr