Fertilisation du colza : les atouts de la modulation intra-parcellaire

La conduite de la fertilisation du colza est un des nouveaux éléments intégrés au modèle de calcul du bonus GES d’OleoZE. Ainsi, à partir de cette campagne, 2021-2022, opter pour l’ammonitrate augmente le bonus de 2 €/t, soit 6 à 7 €/ha. « C’est en effet la forme d’azote minéral qui, en plus de présenter l’empreinte carbone la plus faible par rapport à la solution azotée ou l’urée, génère le plus de rendement par unité d’azote apportée. Par conséquent, elle améliore le score GES de la culture », confirme Clémence Sergent, chef de marché grandes cultures chez Yara France.

Epandage Agri Small

La modulation, partie prenante de l’offre de nutrition « Objectif COOlza » de Yara

« L’ammonitrate est un premier levier pour réduire l’empreinte carbone de son colza, mais ce n’est pas le seul », fait-elle cependant remarquer. « La modulation intra-parcellaire vient en complément du choix de la forme d’azote. C’est pour cette raison que nous l’avons incluse dans notre offre « Objectif COOlza », dédiée à la production de colza bas carbone. »

« Objectif COOlza » est une solution de nutrition sur colza permettant aux agriculteurs de répondre à de hauts objectifs de performance et de durabilité. Elle a été pensée pour accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de l’empreinte carbone de leur colza et la valorisation de leur récolte auprès de triturateurs engagés dans des démarches de réduction des émissions de GES, tels que Saipol via sa solution OleoZE.

Pour aller plus loin : https://www.yara.fr/fertilisation/benefices-agri-objectifs-colza/

Apporter la bonne dose au bon endroit selon le profil de la parcelle

La démarche de Yara intègre la modulation intra-parcellaire de l’azote. « Il s’agit tout simplement d’apporter la bonne dose au bon endroit, en fonction de l’état de nutrition du colza déterminé à partir de la réflectance de la culture », explique Clémence Sergent. Cette mesure évalue la teneur en chlorophylle et la biomasse des plantes et permet de déterminer précisément la quantité d’azote à épandre en chaque point de la parcelle.

Sur le plan agronomique, rares sont en effet, les parcelles parfaitement homogènes… Entre zones hydromorphes ou filtrantes, poches argileuses, variations de profondeur, précédents culturaux, ou amendements organiques inégalement épandus, des différences de potentiel existent au sein d’une même parcelle et les fournitures d’azote par le sol (reliquat et minéralisation) varient significativement.

« En tenant compte de l’hétérogénéité de la parcelle, la modulation limite le gaspillage là où le besoin d’azote est moindre, et permet d’apporter la quantité nécessaire dans les zones où le besoin est plus élevé. Cela se traduit par une amélioration non seulement du rendement, mais aussi de l’empreinte carbone de la récolte grâce à une meilleure valorisation de chaque unité d’azote apportée. »

+5,8 % de rendement en colza en moyenne avec de l’ammonitrate apporté en mode modulé

Objectif : optimiser le rendement, tout en économisant sur le poste engrais. Si le passage à l’ammonitrate, en remplacement de la solution azotée, procure déjà un gain de rendement de 2,7 q/ha (1) sur colza, la modulation (avec ce même type d’engrais) le fait grimper à + 5,8 % (2).

En ajustant la fertilisation azotée aux besoins réels de la culture en chaque point de la parcelle, la modulation réduit, en plus, l’empreinte carbone de - 7 % en kg de CO2eq par tonne de colza (3).

Atfarm et N-Sensor®, les OAD de Yara dédiés à la modulation intra-parcellaire

Comment se lancer ? Yara propose deux outils d’aide à la décision (OAD) dédiés à la modulation de la fertilisation azotée : le N-Sensor®, un capteur embarqué capable d’analyser les données de la culture en temps réel, et Atfarm, logiciel travaillant à partir de données satellitaires.

« Atfarm est l’outil idéal pour commencer à moduler », conclut Clémence Sergent. « Plus accessible en termes de coût que le N-Sensor®, il a aussi l’avantage de pouvoir être utilisé pour l’ensemble des cultures de l’exploitation. Et pour ceux qui ne sont pas équipés de consoles de modulation sur leur épandeur, ils ont la possibilité de retrouver leurs cartes sur leur smartphone. »

 

(1) Source : Moyenne de 39 essais colza (Yara-UNIFA, 1994 – 2013)

(2) Source : Yara Hanninghof - Essais colza menés en Allemagne comparant apport modulé avec N-Sensor® et apport uniforme classique

(3) Source : Comparaison établie à l’échelle France en s’appuyant sur le simulateur GES de Yara, à partir de la surface en colza et du rendement national moyen, toutes autres pratiques égales par ailleurs (travail du sol, autres intrants…)

Autres actualités

  • Neutralité carbone : l'Union européenne affiche la couleur (et c'est du vert)

    Neutralité carbone : l’Union européenne affiche la couleur (et c’est du vert)

  • Le colza, un allié naturel pour mieux respirer

    Le colza, un allié naturel pour mieux respirer

  • Colza et semis direct : une pratique applicable à tous les milieux

    [Vidéo] Web-série En Route ! - Colza et semis direct : une pratique applicable à tous les milieux